PS Lunéville

PS Lunéville
Bienvenue sur le site de la section PS de Lunéville.



Retrouvez sur ce site internet notre actualités, nos tribunes, nos propositions... ainsi que l'actualité de nos élus au Conseil municipal ou au Conseil général.

Face à une municipalité qui transforme peu à peu Lunéville en ville dortoir, nous défendons un projet de ville où les Lunévillois sont au cœur des politiques publiques.

Rejoignez nous et venez travailler à l'avenir de Lunéville.

amicalement

Grégory GRANDJEAN, Secrétaire de section

0

Jean-François Copé ment et insinue sans vergogne pour jeter le discrédit

Posté le par

Jean-François Copé porte des accusations graves, infondées et diffamatoires envers le président de la République et le Premier ministre.   Ces accusations reposent sur l'insinuation et le mensonge sans vergogne. M. Copé s’obstine dans un esprit de polémique pour dissimuler son silence incompréhensible sur les propositions du président de la République pour moraliser la vie politique.   Le président de la République a ouvert la voie d'un possible consensus national autour des réformes à venir du Conseil Supérieur de la Magistrature pour une justice plus indépendante, de l’inéligibilité définitive des élus condamnés pour faits de corruption ou pour fraude fiscale et du renforcement de la lutte contre les conflits d’intérêts à

0

Indignité et démagogie !

Posté le par

Communiqué de presse :   Nous ne pouvons que nous réjouir qu’enfin les enfants roumains arrivés fin 2012 puissent être scolarisés dans différentes écoles primaires de la ville. Mais nous regrettons le temps perdu du fait de l’attitude du maire, et député, qui avait décidé de ne pas inscrire ces enfants, au mépris des différents textes soulignant qu’à «l’école primaire, l’inscription scolaire relève de la responsabilité du maire. Même si la famille ne peut pas, lors de la démarche d’inscription, présenter les documents nécessaires, l’élève doit bénéficier d’une inscription provisoire ». Interpellé à ce propos par un membre de notre groupe lors d’une réunion de quartier en janvier dernier, interpellé à plusieurs reprises en

0

Un rond-point ou l’avenir de nos enfants

Posté le par

La réforme des rythmes scolaires, qui se met en place, engage directement les collectivités locales qui auront la charge des animations périscolaires. Et il est évident qu’il ne s’agit pas de laisser les enfants livrés à eux-mêmes sous un préau ou dans une cour, mais bien de proposer des activités sportives et culturelles, en s’appuyant lorsque cela est possible sur le monde associatif. Cette réforme, comme beaucoup d’autres avant, est à la fois louée pour son intérêt pour nos enfants, et contrainte dans sa mise en œuvre, notamment par les collectivités qui pour certaines freinent des quatre fers. Il est vrai qu’elle aura un coût. Si l’Etat prévoit un fonds